Sionistes, psychopathes et 11 septembre

Take Our World Back!

La forte implication des sionistes dans le 11 septembre a été bien documentée depuis des années. Plus récemment, il est devenu de plus en plus évident que de la thermate a été utilisée pour détruire le World Trade Center, et que nos soi-disantes «démocraties» sont en fait des pathocraties – des régimes dans lesquels une petite minorité pathologique prend le contrôle d’une société de personnes normales. Une description complète des événements du 11 septembre, doit concilier les preuves de la complicité avec les sionistes avec la théorie que les psychopathes gravissent toujours les échelons vers les postes de pouvoir.

Larry Silverstein et Frank Lowy ont acquis la propriété du World Trade Center et se sont assurés que les bâtiments soient assurés pour des milliards de dollars contre des attaques terroristes, à peine six semaines avant le 11 septembre. Le matin du 11 septembre, Silverstein avait un “rendez-vous chez le dermatologue”; par conséquent, il n’a pas pris le petit déjeuner au restaurant “Windows on the World” et a ainsi évité le sort tragique de près de 3000 occupants du WTC. Ses deux enfants qui travaillaient pour Silverstein Properties ont également été épargnés. Au cours de cette même matinée, Benjamin Netanyahu, un ami proche de Silverstein, était à New York avec certains de ses employés. Netanyahou était à Londres dans la matinée des attaques du 7/7, avec Rudy Giuliani, qui a reçu un avertissement de l’effondrement de la tour 2 du WTC – la premier tour à s’être effondrée, un tel événement était complètement sans précédent au moment de l’avertissement. Le père de Benjamin, Benzion, a été secrétaire de Ze’ev (Vladimir) “Wolf” Jabotinsky, le père du terrorisme juif qui a conduit des attaques telles que l’attentat à la bombe de l’hôtel King David, l’affaire Lavon, l’attaque contre le USS Liberty, etc. Une caractéristique commune de ces attaques terroristes est qu’on a tenté de jeter le blâme sur un tiers, tels que des “militant musulmans” ou l’Égypte. Les extrémistes juifs sont les maîtres des attaques terroristes sous fausse bannière. Plusieurs fils de ces sionistes terroristes, par exemple, Rahm Emanuel, arpentent les coulisses du pouvoir au Congrès américain. La corporation SPC du rabbin Dov Zakheim a fourni le “Système de Terminaison de Vol” et le “Système de Transmission de Commande” qui ont permis de prendre le contrôle des avions du 11 septembre et de les crasher dans les tours, à la suite d’un exercice réussi en octobre 1999 ayant causé la destruction du vol EgyptAir 990, un Boeing 767. L’opération EgyptAir a également fourni à Israël une occasion de tuer 33 officiers de l’armée égyptienne.

La société israélienne Odigo a diffusé un avertissement deux heures d’avance aux personnes figurant sur une liste d’”amis”; le bureau de Tokyo de Goldman Sachs ont reçu un préavis concernant une attaque plus de 24 heures d’avance (un mémo interne a été envoyé le jour ouvrable précédent, et la différence de fuseau horaire est de 14 heures); la compagnie de transport américaine-israélienne “Zim Shipping” a quitté le WTC au début de Septembre 2001 – encourant une pénalité de 50 000 $ pour avoir enfreint son contrat de bail – et elle est ensuite redéménagée à New York après que la côte se soit éclaircie. Dès 1991, les autorités israéliennes responsables de la sécurité avaient inspecté le garage de “Zim Shipping” dans le World Trade Center et a conclu que le garage du WTC était vulnérable à un attentat à la voiture piégée, deux ans avant qu’un tel attentat se produise effectivement. Les “Israéliens” dansants” dont plusieurs étaient des agents du Mossad, se sont assurés de se stationner dans une position de “première loge” de l’autre côté de la rivière Hudson et avaient leurs caméras prêtes beaucoup de temps à l’avance afin de se pratiquer sur les tours incendiées en célébrant les attaques du 11 septembre en se claquant dans les mains (“high five!”) et des cris de joie et des moqueries. Quelques semaines après les attaques, Ariel Sharon se vantait: “Nous, le peuple juif contrôlons l’Amérique et les Américains le savent.” La liste des contributeurs au document du PNAC “Reconstruire les défenses americaines” (“Rebuilding America’s Defenses”) compilé en 2000, qui a appelé à un “nouveau Pearl Harbor”: Roger Barnett, du US Naval War College, Alvin Bernstein, de la National Defense University, Stephen Cambone, de la National Defense University, Eliot Cohen, de la Nitze School of Advanced International Studies de la Johns Hopkins University, Devon Gaffney Cross, du Donors’ Forum of International Affairs, Thomas Donnelly, du Project for the New American Century (PNAC), David Epstein, du Bureau du Secrétaire de la Défense, Net Assessment, David Fautua, Lieutenant Colonel de l’armée américaine, Dan Goure, du Center for Strategic and International Studies, Donald Kagan, de l’Université Yale, Fred Kagan, de l’Académie militaire américaine de West Point, Robert Kagan, du Carnegie Endowment for International Peace, Robert Killebrew, Colonel américain (à la retraite ), William Kristol, du journal The Weekly Standard, Mark Lagon, de la Commission sénatoriale des affaires étrangères, James Lasswell, de la GAMA Corporation, I. Lewis Libby, Dechert Price & Rhoads, Robert Martinage, Center for Strategic and Budgetary Assessment, Phil Meilinger, du US Naval War College, Mackubin Owens, du US Naval War College, Steve Rosen, de l’Université Harvard, Gary Schmitt, du PNAC, Abram Shulsky, de RAND Corporation, Michael Vickers, du Center for Strategic and Budgetary Assessment, Barry Watts, Northrop Grumman Corporation, Paul Wolfowitz, Nitze School of Advanced International Studies, Johns Hopkins University, et Dov Zakheim, de System Planning Corporation, comprend une proportion relativement élevée de noms juifs. Il y a beaucoup plus d’individus associés au PNAC.

Afin de promouvoir la démolition du WTC comme étant un “écroulement induit par le feu” causé par des “pilotes kamikazes” – et afin d’éviter le problème d’éventuelles détonations prématurées d’explosifs à cause des incendies ou des impacts d’avions – du thermate-TH3 serait installé dans des sections vides étalées sur trois étages à l’intérieur des colonnes externes dans la zone d’impact, pompée à l’intérieur à travers des trappes d’accès sous couvert de “renforcement ignifuges” ou de “prises de mesures”. Le côté frappé par l’impact d’avion aurait probablement été ignoré, puisque la moitié des colonnes seraient rompues par le choc. La thermite est une mixture d’oxyde de fer et de poudres d’aluminium; la thermate-TH3 est de la thermite additionnée de nitrate de baryum, de soufre et d’un liant, qui offre une température d’ignition plus faible et des effets thermiques supérieurs. Il existe plusieurs dispositifs de destruction à base de thermite brevetés par le gouvernement américain, et l’un de ces brevets de l’armée américaine décrit un mélange de démarrage comprenant un mélange de poudre de nitrate de potassium, de titane, de silicium, d’aluminium, et d’un liant qui est ajouté à une solution de nitrocellulose et d’acétone. Mais les opérateurs de la démolition du WTC ont probablement opté pour le permanganate de potassium et la glycérine pour enflammer la thermate, les commandes étant transmises du WTC7 au travers de dispositifs d’allumage activés par des câblages de téléphones cellulaires. Les raccords des colonnes externes ont été échelonnées à mi-étage, de sorte que les trappes d’accès pour deux sections de trois étages d’un tiers des colonnes puissent être accédées à partir d’un seul étage, et que trois étages permettent également l’accès à toutes les colonnes. En visant aussi un certain nombre de colonnes centrales au sous-sol, les dalles de plancher seraient observées, peu avant l’effondrement, en train de s’affaisser “en inclinant les colonnes externes vers l’intérieur” (étant affaiblies par la thermate, par opposition à un incendie de compartiment de bureau).

Toutefois, l’erreur qu’on commis les criminels en ce qui concerne la tour 2 du WTC est de ne pas avoir pris la peine de mettre le feu à partir du haut de chaque section de trois étages. La Fuji Bank s’étalait seulement sur 4 étages, et les agents semblent avoir ciblé deux longueurs adjacentes de trois étages de certaines colonnes externes mais ont mal alimenté le dispositif d’allumage par le trou d’accès au bas de la partie supérieure de la section de trois étages de colonnes, avec pour résultat que trop de fer fondu a été recueilli au fond (autour de l’étage 81). Il a fondu au travers de l’acier de 1/4 d’épaisseur trop vite et a d’ailleurs été filmé en train de déverser d’un côté du bâtiment quelques minutes avant son s’effondrement. Les ouvriers du “renforcicement ignifuge” qui ont installé la thermate auraient eu accès à l’ensemble du bâtiment. Si les agents, qui ont installé les dispositifs d’allumage avaient seulement eu accès aux 8 étages de Marsh au WTC1 et aux 4 étages de la Banque Fuji au WTC2 et si les installateurs de thermate avaient traité des longueurs de 6-étages de colonnes externes dans le WTC2, alors les deux-tiers de la partie supérieure de la section de colonnes de 3 étages auraient pu être accédés seulement par l’intermédiaire de la trappe d’accès inférieure. De plus, il n’y avait aucun moyen que les auteurs puissent éliminer la preuve et les témoignages comme quoi des centaines de tonnes d’élément ferreux fondu et d’acier structurel partiellement évaporé et de membres d’acier fortement sulfurisés, bien qu’ils aient eu des agents tels que Giuliani pour restreindre l’accès, interdire la prise de photos et détruire les preuves le plus vite possible. Et les études antérieures à 2001 ont montré que les tours résisteraient à un impact d’un avion à réaction allant à 600 miles à l’heure, et ont prédit que les bâtiments tiendraient encore debout, même si tout le carburant s’était déversé et avait alimenté l’incendie qui a tué de nombreuses personnes. Les escrocs devaient ensuite promouvoir de faux témoignages en suggérant que les concepteurs des tours étaient trop stupides pour considérer les effets du feu causé par le carburant, ou qu’ils étaient trop bêtes pour imaginer la possibilité qu’une défaillance mécanique pourrait résulter dans un impact d’avion à une vitesse supérieure à celle d’un appareil qui se serait seulement perdu dans le brouillard alors qu’il venait à atterrir.

Ce n’est pas le judaïsme comme tel qui a conduit à tout ce mal. L’autre sujet digne d’étude est le concept de “ponérologie politique”. L’idée de base est qu’un réseau toujours-renforcé de psychopathes et de d’individus reliés commence peu à peu à dominer, éclipser les autres. Cela dégénére vite en la pathocratie d’un système dans lequel une petite minorité pathologique prend le contrôle d’une société de personnes normales. Le fait terrifiant est que ces fous passent pour des personnes «normales», mais en réalité elles sont totalement dépourvues de conscience et d’empathie pour la souffrance des autres. Ils s’en tirer avec leurs crimes parce que la plupart d’entre nous sont trop naïf pour imaginer que nos propres compatriotes – surtout lorsqu’ils sont arrivés à des postes de pouvoir – pourrait être si méchant, et concluent par conséquent que les coupables doivent être “l’autre” tribu. De cette façon, les escrocs profitent joliment en jouant des deux côté d’un conflit, en manipulant un côté contre l’autre. Les psychopathes sont en partie façonnées par une composante génétique, alors que les sociopathes sont dit avoir été conditionnés par leur environnement. Au vu de leurs actions, il apparaît évident qu’il se trouve une forte prépondérance de psychopathes chez les Juifs Ashkenazes, qui sont les descendants de la tribu Turque Khazar convertie au judaïsme, il y a environ 1200 ans. L’étiologie est inconnue, mais pourrait inclure des hivers rudes sélectionnant des traits impitoyables de même que certains traits caractéristiques du peuple de l’ancienne Khazarie conduisant à une schizophrénie paranoïde, de concert avec l’extrême hédonisme de la tribu et des pratiques telles que l’inceste. De là proviennent la forte connexion sioniste dans le 11 septembre et d’autres crimes majeurs. Les psychopathes travaillent avec des sociopathes non-Khazars, par exemple Condoleezza Rice, Tony Blair et John Howard. À l’intérieur de ce système de pathocratie posant comme une “démocratie”, l’homme de la rue est tenu coupable de ne pas être un psychopathe de naissance, et il est considéré comme bon à rien sauf au travail acharné, à se battre et mourir pour protéger un système de gouvernement qu’il ne peut suffisamment comprendre ou encore considérer comme sien.

Le sionisme incluait un plan d’annexion de la Palestine pour ensuite exploiter la base de pouvoir israélienne afin d’instaurer une dictature fasciste globale. Israël est un outil qui a permis aux malades (“psychos”) de s’emparer d’un pouvoir politique massif et de s’y accrocher, elle leur a fourni une base pour des armes nucléaires avec lesquels les dirigeants font chanter les leaders des “démocraties occidentales”, et pour les camps d’entraînement de terroristes. Les “terroristes” sont des agents du Mossad qui ont été poussés à croire la fiction selon laquelle ils devaient perpétrer ces atrocités terroristes sous fausses-bannières afin de “sauver les Juifs” parce que tout le monde les déteste, de la même manière que les soldats de la “Coalition” ont envoyé des soldats attaquer l’Afghanistan et l’Irak sous prétexte qu’ils était censés protéger les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Australie, etc, de la menace terroriste et des États qui possèdent “armes de destruction massive”. La réalité est que l’Afghanistan a été envahi afin de restaurer le pourcentage de profits du trafic d’opium de la CIA/Mossad, qui ont été considérablement réduits par les Talibans, et l’Irak a été attaqué et neutralisé alors qu’il était perçu comme une menace pour Israël. Les 8.8 milliards de dollars escroqués des fonds du programme “Pétrole contre Nourriture” n’était qu’un petit bonus, des poussières à donner à leurs séides. Le 11 septembre était une crime de plusieurs billions de dollars. Étant donné que les dirigeants israéliens sont particulièrement psychopathes, Israël procède à toutes sortes d’atrocités et s’attend à s’en tirer, que ce soit pour avoir utilisé un bulldozer pour tuer des manifestants pour la paix, ou pour avoir bombardé une famille en pique-nic sur une plage dans le but de créer un prétexte pour une invasion ou encore pour avoir alerté les civils de fuir après avoir bombardé les ponts, rendant leur fuite impossible, afin de les tirer comme des canards assis et immobiles.

La vaste majorité de ceux qui mettent en garde contre les dangers de terrorisme sioniste, et contre la menace que pèse le sionisme sur nos libertés à la surface du globe et même à la survie pure et simple de l’humanité, n’ont pas de “haine” des Juifs en général et ne leur souhaitent pas de mal. Il existe de nombreux Juifs admirables tels que Einstein, Feynman, Bohr, Born, Gell-Man, David Deutsch et beaucoup d’autres en science, et Ludwig von Mises et les Friedman – David et Milton – en économie (le problème de l’anarcho-ou du capitalisme de libre marché étant la prévalence et la puissance atteinte par les psychopathes). Le “sens musical” des Juifs n’est pas toujours idéal, mais il est quand même un peu plus moderne que celui d’Hitler. Mais nous n’aimons cerets pas les criminels, les psychopathes, les escrocs, les fauteurs-de-guerres, les menteurs, etc. Et puisque l’état mental de plusieurs de ces escrocs les laisse avec une diminution du sens des responsabilités, ils doivent être endormis relativement sans douleur, comme dans le cas d’un chien enragé. Les laisser dans un établissement pour les criminels aliénés serait la pire des folies, comparable à laiser une fiole du virus de la variole sur le trottoir.

Ainsi donc, les auteurs du 11 septembre étaient une combinaison de psychopathes (le “travail de l’extérieur” -”outside job”- sioniste) travaillant avec des sociopathes (le “travail intérieur” -”Inside Job”- par exemple Giuliani, Cheney et Rumsfeld). Et la plupart des sionistes ont la double citoyenneté, alors cela pourait donc être considéré comme interne et externe. Par conséquent, les deux descriptions “inside job” et “outside job” sont valables. Mais ils n’auraient pas été en mesure de s’en tirer avec un crime aussi grave que le 11 septembre même pour plus de 5 ou 6 ans, si ce n’était du fait que le contrôle des médias de masse constitue la pierre angulaire de leur programme.

Dans les forces armées des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Australie, de l’Allemagne, de la France, etc, il y a certainement de nombreuses personnes décentes, honnêtes, normales avec un sens du bien et du mal. Leur responsabilité est envers leurs compatriotes et pour eux-mêmes, pas envers une quelconque clique démente de mésadaptés sans âme traîtres génocidaires qui sont tout simplement accaparés le contrôle. Il est maintenant de leur devoir d’arrêter les psychopathes qui posent comme des «dirigeants» dans nos gouvernements, et de les traduire en justice pour crimes contre l’humanité. Pourquoi nos soldats continueraient-ils à sacrifier leur vie, leur santé et leur bien-être simplement pour enrichir et renforcer un réseau de dingues? Pourquoi de vastes étendues de terre doivent-elles êtres empoisonnés par des déchets radioactifs qui ont une demi-vie de 4,5 milliards d’années, seulement parce qu’un dirigeant est trop patriotique pour se prosterner devant la mafia sioniste? Pourquoi des billions de dollars devraient-ils continuer à être mal dirigés dans le nettoyage ethnique et à encourager un holocauste en Mésopotamie? Une fois que les méchants auront été retirés de la circulation, on pourra alors procéder à fonder des constitutions consacrées à la vérité, la justice, la tolérance et la liberté. Celles-ci doivent veiller à ce que le monde ne puisse jamais devenir l’équivalent d’un gigantesque asile d’aliénés, où la majorité honnête et décente de toutes races et tous crédos est terrorisée et exploitée par une minorité de psychopathes.

Charlie Sheen et Rosie O’Donnell doivent être félicité pour s’être tenus debout en prenant pris la parole, refusant ainsi de couvrir le mal dément des auteurs du 11 septembre.


Take Our World Back!

1 comment

  1. Druide says:

    Excellent article, fort bien documenté!

    Voici d’autres articles en français sur ce site:

    Le 11 septembre expliqué aux négateurs de réalité
    http://www.takeourworldback.com/fr/911realitydeniers_fr.htm
    Version courte: ligne du temps du 11 septembre:
    takeourworldback.com/fr/911perpstimeline_fr.htm

    C’étaient pas des musulmans
    http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

    Sionisme: la fin du déni
    takeourworldback.com/fr/zionistdenial_fr.htm

    Les Israéliens dansants: davantage de preuves de connaissance préalable
    takeourworldback.com/fr/ornitsuter_fr.htm

    Assassinat à Dubaï: Le directeur technique de Payoneer camoufle le passé de son PDG dans le Mossad
    takeourworldback.com/fr/dubaimossad_fr.htm

    Les mensonges de Brendon O’Connell
    takeourworldback.com/fr/brendonoconnell_fr.htm

    Les mensonges de Chris Bollyn
    takeourworldback.com/fr/bollynhender_fr.htm
    takeourworldback.com/fr/bollynfalseflag_fr.htm

    Les mensonges de Jonathan Elinoff (Core of Corruption)
    takeourworldback.com/fr/elinoff_fr.htm