(M-à-j) [Désinfo] Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE

NewsOfTomorrow, vendredi, 24 septembre 2010

Source : Gaia-health, par Heidi Stevenson, trad. NewsOfTomorrow.org, 12 sept. 2010

Mise à jour (cf commentaires en fin d’article) : 03 novembre 2010

Mise à jour : 12 novembre 2010

Après vérification, le texte-ci dessous semble effectivement être de la désinformation partielle destinée à susciter une réaction émotionnelle chez le lecteur. Voir cet article qui y répond point par point : ICI

C’est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire.

L’industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d’éliminer toute concurrence, a presque atteint son but. Le 1 avril 2011—dans moins de huit mois—pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l’Union Européenne. L’approche adoptée aux Etats-Unis est un peu différente, mais a le même effet dévastateur. Les gens sont devenus des réceptacles pour toutes les cochonneries que l’industrie pharmaceutique et l’agrobusiness choisit de déposer, et nous n’avons d’autre choix que de payer le prix qu’ils demandent.

L’industrie pharmaceutique et l’agrobusinesss sont presque arrivés à contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu’à la façon dont nous nous soignons quand nous sommes malades. Soyez-en sûrs : cette prise de contrôle prendra tout ce qu’il reste de notre santé.

Dès le 1er avril prochain

Dans un des pires poisson d’avril de tous les temps, la directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles (THMPD) a été décrétée le 31 mars 2004.(1) Elle réglemente l’usage des produits à base de plante qui étaient auparavant librement échangés.

Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plante soit soumises au même type de procédure que les médicaments. Peu importe si une plante est d’un usage courant depuis des milliers d’années. Le coût de cette procédure, estimé à 90,000 à 140,000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et chaque plante d’un composé doit être traitée séparément.

Peu importe si une plante utilisée depuis des milliers d’années est sans danger et efficace. Elle sera considérée comme un médicament. Bien sûr, les plantes sont loin d’être des médicaments. Ce sont des préparations faites à partir de sources biologiques. Elles ne sont pas nécessairement purifiées, car cela peut modifier leur nature et leur efficacité, comme pour tout aliment. C’est une distorsion de leur nature et de la nature de l’herboriste de les prendre pour des médicaments. Cela, bien sûr, ne compte pas pour le monde pharmaceutique européen contrôlé par Big Pharma, qui a gravé le corporatisme dans le marbre de sa constitution.

Le Dr. Robert Verkerk de l’Alliance for Natural Health, International (ANH) décrit le problème qui se pose si l’on demande à ce que les préparations à base de plantes répondent aux mêmes normes de conformité que les médicaments :

Faire passer un remède classique à base de plante provenant d’une culture médicale traditionnelle non-européenne au travers du système d’autorisation de mise sur le marché de l’UE s’apparente à faire passer une cheville carrée dans un trou rond. Le système de régulation ignore les traditions spécifiques et n’est donc pas adapté. Une adaptation est requise de toute urgence si la directive est discriminatoire à l’égard des cultures non-européennes et viole par conséquent les droits de l’homme.(2)

Droit commercial

Pour mieux comprendre comment cela peut se produire, il faut savoir que les lois du commerce ont été au centre des initiatives visant à mettre tous les aspects de l’alimentation et la médecine sous le contrôle de l’industrie pharmaceutique et de l’agrobusiness.

Si vous avez suivi ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis concernant le lait cru et la Food and Drug Administration (FDA) qui déclare que les aliments se transforment par magie en médicaments quand on affirme qu’ils sont bons pour la santé, vous avez pu remarquer que la Federal Trade Commission (FTC) a pris part au processus.

Les aliments et les médecines traditionnelles sont considérés comme des questions commerciales plutôt que comme une question de droits de l’homme. Cela place les désirs des grandes corporations, plutôt que les besoins et désirs des gens, au centre des lois sur les aliments et plantes. C’est cette distorsion qui transparaît dans les déclarations outrageusement absurdes de la FDA, affirmant par exemple que les Cheerios (des céréales de petit-déjeûner) et les noix sont presque des médicaments simplement parce qu’on dit que c’est bon pour la santé.

Le but de tout cela est de sécuriser le monde pour le libre-échange des méga-corporations. Les besoins et la santé des gens ne rentrent tout simplement pas en considération.

Comment combattre cette intrusion sur notre santé et notre bien-être

Ce n’est pas chose faite, du moins, pas tout à fait. Si vous tenez aux plantes, et si vous vous souciez des vitamines et autres suppléments, agissez s’il vous plait. Même si ces questions vous semblent sans importance, pensez aux gens pour qui ça l’est. Doit-on leur interdire le droit au traitement médial et aux soins de santé de leur choix ?

L’ANH lutte activement contre ces intrusions. Ils vont actuellement devant les tribunaux pour tenter de stopper la mise en application de la THMPD. Nous ne pouvons qu’espérer qu’ils réussiront, mais l’histoire récente montre qu’aucune manœuvre légale ne peut s’opposer à ce rouleau compresseur. Nous ne pouvons pas nous asseoir et attendre les résultats de leurs efforts. Nous devons voir leurs efforts comme faisant partie d’un tout, dans lequel chacun de nous joue un rôle.

C’est à nous—à chacun d’entre nous—d’agir. Si vous vivez en Europe, envoyez s’il vous plait une lettre ou un message à votre Membre du Parlement Européen. Consultez cette page pour trouver qui c’est et comment le contacter. Puis, envoyez une lettre déclarant, en termes non équivoques, que vous soutenez fortement l’action de l’ANH pour stopper la mise en application de la THMPD et que vous espérez qu’ils vont aussi prendre position pour les droits des gens et choisir les remèdes médicinaux.

S’il vous est difficile d’écrire une telle lettre, cliquez ici pour un modèle (au format universel .rtf) suggéré par l’ANH. N’hésitez pas à l’utiliser. (Denice Delay a gentiment traduit cette lettre en espagnol. Merci !)

Imaginez-vous devant vos enfants ou petits-enfants vous demandant pourquoi vous ne l’avez pas fait. Comment allez-vous leur dire que leur bien-être ne vous intéressait pas ? Comment allez-vous leur dire que regarder la dernière émission de télé-réalité importait plus que de consacrer quelques instants à écrire une simple lettre ?

C’est seulement en luttant activement que cette farce contre notre bien-être peut être stoppée. Si nous restons dans l’apathie, alors ça arrivera. Notre droit à protéger notre santé et celle de nos enfants est sur la balance. Si vous vous souciez du bien-être de vos enfants et petits-enfants, vous devez agir. Exprimez-vous, car maintenant, c’est le moment de vérité. Vous pouvez rester assis et ne rien faire, ou vous pouvez vous exprimer.

Et après l’avoir fait, parlez-en à toutes les personnes que vous connaissez. Dites-leur qu’il est temps d’agir. Il n’y a vraiment pas de temps à perdre.


Lettre-type en français :

Concerne : Directive sur les plantes médicinales traditionnelles

Madame, Monsieur,

Je soutiens vivement les systèmes de santé traditionnels anciens, y compris ceux qui se sont construits au fil des millénaires dans des pays non-européens.

Jusqu’à maintenant, aucune plante chinoise ou indienne (ayurvédique) n’a fait l’objet d’une autorisation au titre des dispositions prévues par la directive. Je suis préoccupé par le fait que les plantes issues de ces traditions, et que j’utilise comme compléments alimentaires depuis … années, seront interdites au terme de la période transitoire prévue par la directive, à savoir le 31 mars 2011.

Il convient d’amender urgemment cette directive afin d’étendre son champ d’application à des cultures non-européennes.

Je vous prie instamment d’exercer les pressions nécessaires sur votre gouvernement ainsi que sur la Direction générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) afin de mettre en oeuvre de tels amendements.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations.

Note de SdT :

Suite aux rumeurs de hoax, nous avons fait des recherches, et si l’article ci-dessus n’est effectivement pas très clair, le risque est pourtant bien réel. Selon le « test de l’orteil », les pathocrates procèdent par étapes pour voir si les gens réagissent, au lieu de lancer de suite une interdiction totale, qui évidemment susciterait immédiatement une levée de boucliers :

La directive sur les plantes médicinales (THMPD) a été évoquée le 15 septembre dernier à l’assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/projets/pl2789.asp

= PROJET DE LOI (Procédure accélérée) portant diverses dispositions d’adaptation de la législation au droit de l’Union européenne en matière de santé, de travail et de communications électroniques.

L’ordonnance actuelle (Ordonnance n°2007-613 du 26 avril 2007 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine du médicament ) dit ceci à la date du 19 octobre 2010:

” Article 2 Titre II. – Pour les médicaments traditionnels à base de plantes dont la mise sur le marché a eu lieu avant la date de publication de la présente ordonnance, une demande d’enregistrement doit être déposée dans les conditions fixées au présent article.

A titre transitoire, ces produits peuvent continuer à être commercialisés jusqu’à la notification éventuelle d’un refus d’enregistrement par le directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, et au plus tard jusqu’au 30 avril 2011.”

Le nouveau texte prévu par le projet cité ci-dessus modifie ainsi le texte : “Article 5

Le II de l’article 2 de l’ordonnance n° 2007-613 du 26 avril 2007 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine du médicament est ainsi modifié :

1° Au premier alinéa, après le mot : « article » sont ajoutés les mots : « , conformément au calendrier établi par le directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé et au plus tard le 30 avril 2011. » ;

2° Au second alinéa, les mots : « et au plus tard jusqu’au 30 avril 2011 » sont remplacés par les mots : « dans la limite de la durée de validité de leur autorisation de mise sur le marché ».”

Dans tous les cas, il y a bien un terme à la commercialisation “libre” des plantes médicinales, et qui est bien prévu pour 2011.

Lien (extrait de discussion sur Hoaxbuster)

Voir aussi : Fausse alerte à propos de l’interdiction des plantes médicinales ???

22 comments

  1. BlueMan says:

    Formidable article ! Et si terrible…
    Il traduit bien certains aspects de notre monde : soif effrénée des profits, mépris des autres et même de leur santé et de leur vie.
    Voilà une cause importante pour laquelle il vaut de se battre.

  2. Manouch = être humain says:

    Qui sont les vrai terroriste? La CIA!!!!

    CIA sont les SS de la seconde guerre mondiale.

    Sarkozy est un SS
    Barack Obama est un SS

    SS= Science Sioniste!!!!

    La NASA est un groupe SS

    L’OTAN est un groupe SS

    Ce sont ceux qui n’aiment ni les juifs ni les arabes, et encore moin les gitans.
    Ce sont les pro-sédentaire, pro-matérialiste.

    Ceux qui ne pensent pas comme eux doivent-être éliminé!!!

    Plus de 50 milles SS ont été reconverti dans la CIA!!!

    Il fat arrêter de ce voilé la fasse, nous somme tous Frère et Soeurs, pourquoi tant de haine??? pour divisé pour mieux reigner!

    On veut nous faire croire que nous sommes destructeur ou prédateur, mais nous somme des Créateur et nous le resterons.

    Attention a ne pas vous révolté Violemment, sinon vous serez considéré comme terroriste par le pouvoir en place! La Révolution est Spirituelle et non matériel.

    Il ne faut pas attendre le déluge avant le construire l’arche!

    Médité ensemble, et rapproché vous de la nature pendant qu’il y en a encore!

    Quitté le système malade et pourris qui vous attache a la gravité du mal!

    Nous somme riche, nous qui n’avons pas de matière a possédé, riche dans l’âme, dans le cœur, dans les art, dans le nomadisme, nous somme fort et immortelle!!!!!

  3. benji says:

    Article fantastique, je l’ai repris sur mon site (partiellement) et ai indiqué la source, c’est à dire vous! J’ai également invité toutes les personnes à le faire circuler, une fois de plus les gros pourris ont gagné une partie et nous nous faisons encore et toujours avoir! Mais à quand la révolution bordel???

  4. sankara says:

    Quelle victoire? Les psychopathes légifèrent, mais c’est à nous d’obéir ou de désobéir. En France, les automobilistes sont sensé rouler de jour les phare allumés depuis des années. Qui roule les phares allumés? Les Français sont supposés ne pas fumer sur les quais de gare? Tout le monde fume sur les quais de gare de ce pays, les agents de la SNCF occupés les premiers. L’information DOIT être diffusée au plus grand nombre et circuler, nul besoin de s’angoisser… Il n’ont pas gagné.

  5. Équipe Futur Quantique says:

    Bonsoir benji,

    Rendons à César… Comme cela est indiqué plus haut, cet article a été publié par le site Gaia-health et traduit en français par le site NewsOfTomorrow.

    Cordialement

  6. C’est étrange, je n’ai pas trouvé cette information sur un média classique…
    Le lien : http://www.wipo.int/wipolex/fr/details.jsp?id=5557 est en relation avec votre annonce ?!

  7. staub says:

    Concerne : Directive sur les plantes médicinales traditionnelles

    Madame, Monsieur,

    Je soutiens vivement les systèmes de santé traditionnels anciens, y compris ceux qui se sont construits au fil des millénaires dans des pays non-européens.

    Jusqu’à maintenant, aucune plante chinoise ou indienne (ayurvédique) n’a fait l’objet d’une autorisation au titre des dispositions prévues par la directive. Je suis préoccupé par le fait que les plantes issues de ces traditions, et que j’utilise comme compléments alimentaires depuis … années, seront interdites au terme de la période transitoire prévue par la directive, à savoir le 31 mars 2011.

    Il convient d’amender urgemment cette directive afin d’étendre son champ d’application à des cultures non-européennes.

    Je vous prie instamment d’exercer les pressions nécessaires sur votre gouvernement ainsi que sur la Direction générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) afin de mettre en oeuvre de tels amendements.

    Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations.

  8. lacarla says:

    cet article est très intéressant, mais pourquoi mentionner seulement les cultures non-européennes en ce qui concerne la médecine par les plantes? (ou alors ai-je mal compris?) La pharmacienne de mon village est également herboriste et… provençale. Les préparations à base de plantes fraîches sont issues de recettes traditionnelles européennes, voire même locales. N’avons-nous pas le droit d’accéder à ces médicaments issus de notre propre tradition?

  9. muric3lag0 says:

    Je ne comprends pas le problème…..

    D’abord l’auteur lance des affirmations sans aucune base: “Soyez-en sûrs : cette prise de contrôle prendra tout ce qu’il reste de notre santé”…. d’où ça vient? est-ce que l’auteur a oublié que les vaccins et les méthodes modernes de agriculture ont permis de nourrir toute la planète? sans ces techniques modernes on aurait eu de grosses famines déjà….. est-ce que l’auteur préfère une espérance de vie de 30 ans et rester en fauteuil roulant grâce au polio?

    Ensuite l’article est rempli complètement de sophismes:
    -Argumentum ad Populum: “Peu importe si une plante est d’un usage courant depuis des milliers d’années”
    -Sophiseme naturaliste:”C’est une distorsion de leur nature et de la nature de l’herboriste de les prendre pour des médicaments. Cela, bien sûr, ne compte pas pour le monde pharmaceutique européen contrôlé par Big Pharma…”
    -Traitement special: “Le système de régulation ignore les traditions spécifiques et n’est donc pas adapté”

    Et en plus l’auteur en rajoute une couche d’affirmations qui sont fausses et qui ne sont pas sustentées par aucune réference:

    “Si vous avez suivi ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis concernant le lait cru et la Food and Drug Administration (FDA) qui déclare que les aliments se transforment par magie en médicaments quand on affirme qu’ils sont bons pour la santé, vous avez pu remarquer que la Federal Trade Commission (FTC) a pris part au processus.”

    Finalement, pour quoi on fait autant de bruit? il n’y aurait pas plutôt un interét des herboristes de ne pas perdre leur business? sachant que la concentration d’ingrédients actives dans une préparation herboriste peut aller de 2 jusqu’à 30 fois pour deux boites différentes…… ce ne sont plutôt ce Big Herbalists qui veulent garder leur business en route à l’encontre de notre santé?

    Non à la folie des marchands de produits non contrôlés…. ne jouez pas avec la santé du consommateur!

  10. Oratorioo says:

    Pour “Muric”
    C’est avec ce genre de propos, complètement stupides, qu’on en arrive à de telles situations.
    La connerie humaine n’a pas de limite!
    Juste uine chose, laisse les gens choisir librement la façon dont ils veulent se soigner…

  11. Équipe Signes des Temps says:

    Muric doit bosser pour nos amis philanthropes de Big Pharma (ou alors il a le cerveau complètement lessivé par tous ces bons et inoffensifs médicaments : prozac, mediator, vaccins H1N1, hépatite B…)

  12. 932533 says:

    Qu’on autorise les plantes médicinales,
    les engrais et les herbicides à base de plante comme les orties et le tabac.
    Qu’on indique la composition et le pourcentage sur la boîte.
    Qu’on dise si c’est bio ou pas et quelle norme bio, parcequ’ on a le bio-escroc;
    si OGM ou pas.

  13. sankara says:

    Y aurait-il maintenant une hasbara de Big Pharma?

    Les propos du personnage qui se cache derrière “Muric” sont tellement ineptes que je ne le crois pas. Ou bien il a été recruté par Bachelot…

    Depuis quand l’agriculture moderne et …les vaccins ont-ils permis de nourrir toute la planète (sic).

    Vous reprendrez bien un peu de vaccin pour l’hépatite B au dessert Madame ou Monsieur Muric?

  14. osmose78 says:

    Puisqu’on parle d’agriculture et qu’il faut des sources (normal en même temps) je suggère à ceux que ça intéresse de regarder la video suivante http://www.youtube.com/watch?v=xFZbOTngBsU&feature=youtube_gdata_player.

    L’agriculture moderne nourrit toute la planète mais laquelle? Uniquement l’humanité, un peu étriqué, d’autant que ce n’est même pas le cas. La raison première de l’OGM dans l’agriculture est justement l’augmentation du rendement. Si on nourrit tout le monde pourquoi vouloir augmenter? Mais si quelqu’un peut m’expliquer je suis totalement preneur.

  15. Marie-Eve says:

    Bonjour,

    Le problème soulevé ici n’est qu’une partie d’un problème plus vaste. Dans quelle société voulons-nous vivre, avec quel sens?

    Je vous propose de réfléchir à l’option de l’objection de croissance: http://www.objecteursdecroissance.be

  16. mimi says:

    hein ??? c’est une blague ou quoi là ???!!! moi j’ai pas confiance des médoc chimique ( même vaccins contre la grippe ) , depuis des années j’attrapais rhume sur rhume grippe sur grippe et bourré des médocs chimique ça a été trés long à guerir … là depuis 7 ans je me soigne au plantes pour les rhume ou grippe et 3 jours suis sur pied …. les medocs sont long à guerir , j’ai pas confiance du tout surtout que je viens d’apprendre que le medicament mediator fait des morts entre 500 à 1000 par an ??!!!!! vous trouvez ça normal vous ???!!!!!!!!!!! NOUS SOMMES PAS DES COBAYES AVEC VOS POISONS !!!!!!!! moi je dis VIVE LES PLANTES !

  17. Sylvestrine says:

    Bravo ! Je vois que le bon sens se répand, en considérant le nombre de réponses éclairées ici ! Méric, avez-vous bien réfléchi à vos méthodes de réflexion ? Avez-vous déjà vu une enfant soignée à coups de cortisone complètement détruite, perdant ses dents, aux os fragilisés et cassants, etc ?
    Avez-vous déjà vu une jeune femme devenue paralytique à la suite du vaccin hépatite B, introduit en force dans les écoles en 95 ?
    Méric, êtes-vous d’accord pour être privé du libre choix de ce que vous absorbez, c’est ce genre de monde que vous voulez laisser à vos enfants ; est-ce vraiment votre idéal de vie ? Etes-vous d’accord pour manger de la viande contenant 10 ou 20 antibiotiques, stressée et nourrie aux OGM, et êtes-vous d’accord pour manger des nanotubes sans être prévenu et êtes-vous d’accord pour construire votre palace avec du béton contenant des déchêts radioactifs recyclés ? L’homme bionique, quoi ! Etes-vous sûr que les méthodes agricoles actuelles éradiquent la faim sur la planète ? Savez-vous combien de paysans indiens se suicident parce qu’ils ne peuvent plus produire ? Combien de lois voulez-vous encore pour mieux ligoter le “bas peuple” ? Ca vous rassure ?
    Allez, plaignons les pauvres “Picsous”, tout rigidifiés, ils ont eu la malchance de rencontrer les mauvaises personnes ; sont-ils encore ouverts à l’humain et savent-ils les joies que cela procure ? En attendant, envoyons les pétitions et montrons notre nombre et notre détermination !
    Monsieur Muric, vous êtes pharmacien ? Vous dîtes, “ne jouez pas avec la santé du ‘consommateur’ !” : c’est quoi, cet animal là ? Une boîte à aspartame, aluminium, mercure, radon, SO2… ? et surtout, qu’il ne pense pas ! Merci, Monsieur Muric ; c’est quoi, votre devise, dans la vie ?

  18. Pierre-Yves Maignan says:

    Bonjour,

    il faut arrêter de diffuser n’importe quoi !!! Ce texte n’est qu’un tissu d’imbécilités juridiques !!! Tout est archi faux !!! Et cela va justement se retourner contre ceux qui comme nous défendons les médecines non-conventionnelles !!!

    Pierre-Yves Maignan
    Journaliste spécialisé dans les médecines non-conventionnelles

  19. Équipe Signes des Temps says:

    Bonjour Pierre-Yves,

    Il y a bien un risque, et ce texte n’est pas qu’un “tissu d’imbécilités juridiques”. Nous vous invitons à lire cet article :
    http://silicium.blogspirit.com/archive/2010/10/17/fausse-alerte-a-propos-de-l-interdiction-des-plantes-medicin.html

    « Une alerte a été lancée par plusieurs sites dont http://newsoftomorrow.org/spip.php?article8816 indiquant que les plantes médicinales seront interdites à partir du 1 avril 2011 et soumises au même type d’autorisation de mise sur le marché que les médicaments.

    On pouvait croire à une fausse alerte car l’article avait été signalé en tant que Hoax mais ce n’est pas le cas…

    Dans le première version de cette note, je soulignais que je n’avais pas trouvé mention de la date butoir de 2011, or elle existe sous la forme d’un délai de 7 ans après la publication de la directive du 31 mars 2004, modifiant la directive 2001/83/CE. Autant pour moi, je me suis trompé…

    Il n’empêche que cette alerte est fautive pour plusieurs raisons, d’abord elle n’est pas du tout explicite des vrais problèmes et d’autre part ce n’est pas en lançant une pétition 6 mois avant l’échéance du couperet que l’on va pouvoir changer quelque chose.

    Il est tout de même surprenant que des producteurs de plantes en gélules et des marchands comme les laboratoires Lebeau et la firme Dieti Natura n’aient point fait sonner le toscin plus tôt en essayant de prendre des mesure car si ce que l’on annonce devait se réaliser du jour au lendemain, ces firmes peuvent d’ores et déjà se préparer à mettre la clef sous la porte.

    Voici le texte de la directive http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:…

    Constitution du pharmacopée européenne

    En somme si j’ai bien compris, il s’agit de créer une sorte de “pharmacopée européenne” incluant toutes les substances médicinales d’origine végétales en les soumettant à une procèdure d’autorisation dite simplifiée consistant en un enregistrement sous la forme d’une monographie. Il n’est pas question d’essais cliniques etc…

    Article 16 bis
    1. Une procédure d’enregistrement simplifiée (ci-après dénommée “enregistrement de l’usage traditionnel”) est instaurée pour les médicaments à base de plantes qui répondent à l’ensemble des critères suivants:
    L’enregistrement simplifié est sujet à des limites et ne peut concerner que des plantes dont l’usage traditionnel est établi dans la CE d’assez longue date. Pour ce faire la CE a prévu une “Agence”. Encore un moyen de donner l’occasion à des “experts” plus ou moins inféodés aux labos de se remplir les poches…

    Ce qui est menaçant c’est que l’usage à l’extérieur de la communauté (plantes ayurvédiques, amazoniennes etc…) ne pourra faire l’objet d’un enregistrement que si elle ont été utilisées

    Les éléments bibliographiques ou rapports d’expert établissant que le médicament ou un produit équivalent est d’un usage médical au moins trentenaire avant la date de la demande, dont au moins quinze ans dans la Communauté. Sur demande de l’État membre auquel la demande d’enregistrement de l’usage traditionnel a été présentée, le comité des médicaments à base de plantes émet un avis sur la validité des preuves attestant l’anciennetéde l’usage du produit ou du produit équivalent. L’État membre transmet les pièces pertinentes à l’appui du dossier soumis au comité;
    Qui doit faire la demande d’enregistrement ?

    En vue de l’enregistrement de l’usage traditionnel, le demandeur introduit une demande auprès de l’autorité compétente de l’État membre concerné.
    C’est là que le bât blesse, ce ne sont pas les états qui doivent prendre l’initiative de faire enregistrer leur propre pharmacopée mais, si j’ai bien compris, des particuliers ou des sociétés marchandes désirant vendre les plantes ou produits en question.

    Toujours dans l’hypothèse où j’aurais compris (car avec les pervers qui fabriquent ce genre de loi il faut en général embaucher une armée de juristes spécialisés pour s’y retrouver dans ce genre de fatras), on se retrouve dans le même cas de figure qu’avec les compléments alimentaires. Deux laboratoires, l’irlandais et un labo belge, ont tenté de faire enregistrer le monométhylsilanetriol mais ils ont échoué.

    Ce qui va se produire

    Dans le meilleur des cas, une liste de plantes comparables à celles dont la vente est permise en France dans les boutiques de diététiques (plantes condimentaires ou utilisées en tisane de façon immémoriale) survivra mais encore faut-il qu’une organisation se charge de faire le nécessaire en vue de l’enregistrement.

    Quant aux plantes chinoises, ayurvédiques, amazoniennes et à certaines huiles essentielles, elles vont disparaître du marché ou seront vendues exclusivement par Internet à partir de pays situés hors Europe.

    Il faut bien comprendre que ceux qui voudraient prendre l’initiative de faire enregistrer certaines plantes exotiques seront condamnés à dépenser des fortunes sans être protégées contre la concurrence. Et comme personne n’aura pris l’initiative, la directive débouchera sur un vide sidéral !

    Un résultat catastrophique

    La directive part d’un bon sentiment celui, comme on l’a vue de s’entendre sur une pharmacopée végétale européenne comportant des monographies bien documentées attestant un usage traditionnel et ses conditions mais l’UE laisse l’établissement de ces enregistrements à la charge de particuliers de sorte qu’il risque de ne rien rester des possibilités végétales existantes.

    On ne va sans doute pas faire la guerre à la sauge, au romarin mais c’en est probablement terminé des différentes ethnomédecines.

    Elle ne demeureront accessibles qu’au prix de beaucoup de risques. Les marchands devront s’établir en dehors de l’Europe et au final le résultat obtenu sera à l’opposé des visées sécuritaires quauelle la directive est censée aboutir puisque n’importe qui pourra vendre n’importe quoi à partir de l’Inde de la Chine ou même des USA.

    Mais le lobby pharmaceutique qui est à l’origine de ce complot sait ce qu’il fait. Il s’agit de mettre des bâtons dans les roues aux plus communs des mortels en faisant en sorte que les “résistants” y regardent en deux fois.

    Le texte ne laisse aucunement supposer que les pharmaciens pourraient contourner la liste qui sera établie et c’est là que l’on mesure l’ampleur de l’interdit. On ne pourra même pas incendier quelques pharmacies en signe de protestation…

    Avis sont partagés

    On me fait remarquer qu’il s’agit d’un ajout à la directive sur le médicament et qu’on n’est donc pas dans le domaine des compléments alimentaires de sorte que la situation à cet égard resterait inchangée.

    En ce qui me concerne, j’ai compris la directive comme exprimant une volonté de ramener dans le giron de la pharmacie toutes les plantes médicinales. Dans ce cas il faudrait s’attendre à voir disparaître certaines plantes. Sauf que la Suisse n’étant pas dans l’UE, Dieti-Natura garderait sa liberté. Mais pour combien de temps ? Il ne faut pas oublier que le laboratoire homéopathie Schmidt Nagel a été contraint de détruire ses souches anciennes de nosodes et de les remplacer par des souches complètement carbonisées et donc largement inefficace suite aux alertes concernant le prion et la maladie de la vache folle.

    Selon un de mes correspondants on devrait donc à l’arrivée trouver davantage de médicaments de phytothérapie dans les pharmacies françaises car par ex. les allemands étant très portés sur les plantes médicinales ont du travailler à nourrir l’espèce de codex européen voulu pour les plantes.

    Soit mais le marché des plantes s’est concentré, c’est Arkopharma et quelques rares autres qui vont tirer les marrons du feu avec des gélules hors de prix et la mauvaise réputation que traîne cette firme. Je rappelle qu’à une certaine époque on commercialisait de la merde importée de Chine et les jeunes de Carros presque tous employés de la firme était sujets à des problèmes allergiques. Je veux bien croire que de ce côté la situation a évolué favorablement mais il n’empêche que vendre 40 gélules 7,50 €uros c’est du vol.

    Enfin quid des plantes chinoises, ayurvédique et Cie…

    A supposer que pour les plantes européennes l’entrée en vigueur de la directive retoquée en 2004 ne change pas grand chose à la donne actuelle, des coupes sombres sont à craindre. Je rappelle qu’il faut au minimum 15 ans d’usage dans l’UE pour qu’une plante ait droit de cité.

    La fin d’un monde

    Il faut convenir que ce qui se prépare est particulièrement sinistre et que d’une certaine manière on a bien des raisons de prévoir une sorte de fin du monde (en fait une fin du monde tel qu’on le connaissait) pour 2012. Pas de choc avec un astéroïde mais un monde dominé et muselé par une oligarchie financière, à moins que le système économique ne s’écroule en débouchant sur une véritable barbarie. Il ne sera pas difficile d’en arriver là, il suffit en effet que les communications s’arrêtent brutalement et toute vie sera paralysée. »

  20. Marcus-Aurelius says:

    L’agriculture moderne nourrit la population du monde? Faut aller raconter ça à tous les paysans du tiers monde qui meurent de faim parce que leurs terres sont cultivées pour la productionn d’agro-carburants après qu’on les ait forcé à les vendre à des multinationales ou encore parce qu’ils sont obligés d’utiliser tous leurs revenus pour s’acheter chaque année de nouvelles semences car ils ne peuvent tout simplement replanter les produits de leur dernière récolte, car brevetés par Monsanto!

    Mais pour revenir au sujet de cet article, qu’est-ce qui peux motiver quelqu’un à voter pour une telle loi? C’est vraiment absurde de mettre des plantes au même diapason que des médicaments chimiques produits en laboratoire.
    Quelles absurdités ne defendront-ils pas pour satisfaire leur cupidité?

  21. mkrnhr says:

    Au plan symbolique ça équivaut au début du génocide de la population européenne..

  22. marace says:

    j’apprécie beaucoup votre réaction par rapport à tous ces textes, articles, ordonnances, amendements allant dans le sens d’une restriction de liberté de plus en plus évidente jusqu’à ce que nous tombions dans la société totalitaire gouvernée par ces psychopathes qui ne pendront même plus la peine de mettre Les formes pour supprimer toute liberté.

    Pour bien comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là, il faut naturellement savoir d’où nous partons et surtout de quelle essence nous sommes formés: sur notre Terre, il n’y a pas une race blanche, jaune, rouge et noire (je parle des humains et non pas des ET) mais seulement DEUX RACES, comme disait Jésus dans l’évangile de Judas, les AVEC et les SANS ÂMES, ou comme en parle un grand initié du siècle passé, MOURCEIEV, les ADAMIQUES et les PRE-ADAMIQUES.

    La question: d’où viennent ils? il faut savoir que notre planète est une planète qui a intéressé beaucoup de civilisations extraterrestres pour différentes raisons
    soit pour la richesse de son sous-sol Or Cuivre Diamant Cristaux, mais pour cela il faut l’extraire et donc des ouvriers, et là nous trouvons les pseudo-DIEUX, les announakis qui avaient une science relativement évoluée et qui après pas mal d’essais, ont créé par génie génétique l’HOMO-ERECTUS qui est un mélange d’ADN de Néanderthalien et d’HOMO-SAURIEN c’est à dire de reptilien. Mais ces Announakis ne sont passés pour des Dieux que pour les hommes de Cromagnon; Imaginez que vous arriviez avec votre navette spatiale dans le fin fond de l’Amazonie avec une camisole toute argentée devant une tribu locale, ils vous prendront pour des Dieux. non pas parce que vous ressemblez à COURREGES, mais parce que vous arrivez des CIEUX.

    Et de cette création nous trouvons les SANS-ÂMES ou les PRE-ADAMIQUES.
    Les Announakis sont d’essence Saurienne donc n’ont qu’une ÂME groupe comme tous les animaux et comme l’homme de Néanderthal très proche de l’animal dans sa vie de tous les jours comme dans sa relation à l’animal.

    L’autre raison qui a attiré les civilisations hors Terre, est le besoin de se séparer d’individus spirituellement évolués mais dont l’esprit d’individualisme mettait en danger les relations fraternelles et désintéressées d’un point de vue matérialiste, qui régnaient dans ces mondes comme l’ont rêvé la génération du New-Age.
    Et donc ces individus, avec une ÂME, ont été isolés sur la Terre inhospitalière, car ce n’était pas le Paradis, pour y apprendre à partager, par la force des choses car la survie en dépendait, et nous retrouvons dans leur descendance l’HOMO-SAPIENS.

    Pour en revenir à la question première, il faut savoir que ces reptiliens habitent les sous-sols de la Terre bien avant nous qui sommes au dessus, et nous arrivons à la période où va se jouer l’avenir de la Terre et déterminer la race qui va dominer le Monde.
    Sur Terre ils ont leurs représentants, ce sont les Illuminatis avec eux mêmes leurs exécutants, les franc-maçons et là vous retrouvez ceux qui mènent notre société, les banques, les politiques, les dirigeants.
    Comme ils n’ont pas les moyens de déterminer qui sont qui et qui et surtout qu’ils manquent de “C……s” pour agir par eux-mêmes ils se servent de la pseudo démocratie pour essayer d’éliminer 90% de la population mondiale, mais nous sommes sur une planète où existe le Libre Arbitre et donc personne n’a le droit d’éliminer qui que ce soit. Naturellement ils ne conçoivent pas cette particularité planétaire et c’est pour cela qu’ils seront détruits mais ceci est une autre histoire.

    une petite anecdote : l’année dernière ils ont essayé de nous concocter le cocktail de la mort avec le vaccin contre la grippe. Ils ont voulu le tester sur la Chine, quand la mafia chinoise a appris ce dessein, elle a fait savoir aux illuminatis qu’ils connaissaient les différentes personnes composant les 13 familles et leur adresse et s’ils mettaient à exécution leur dessein, ils, la mafia chinoise, tuaient tous les illuminatis

    Donc il y aura toujours une solution pour contourner ce qui est immoral et contraire à l’intérêt de la Nature, c à d la TERRE ET L HOMME.