Posts belonging to Category Environnement

La malédiction du plastique

Comment faire face à la menace écologique que font peser les déchets plastiques ? Villes et campagnes, montagnes et déserts, rivières et fonds sous-marins : les déchets de plastique ont tout envahi, polluant l’environnement et empoisonnant les organismes. Le constat est alarmant mais des solutions existent. Un documentaire en cinq parties: La malédiction du plastique […]

Nos enfants nous accuseront…

… s’ils vivent assez longtemps pour grandir, et étant donné la conjoncture actuelle – crise financière et économique, conflits et massacres d’innocents commis sous couvert de “war on terror”, instauration d’États policiers sous l’égide d’un gouvernement mondial, empoisonnement conscient de la population par l’alimentation, la pollution, les ondes, les vaccins… – étant donné la conjoncture actuelle, donc, initiée et entretenue par des élites pathocratiques dont l’objectif est d’éliminer 94% de la population, c’est pas gagné.

Faites tourner cette bande annonce. C’est à pleurer, mais ça se passe maintenant et c’est notre réalité (créée par les psychopathes grâce à notre passivité et notre ignorance, savamment entretenue)

 


nos_enfants_nous_accuseront
envoyé par beloutte

 

Le soleil, astre souverain au pouvoir réfrigérant : évaluation de l’impact de l’activité solaire sur le climat (en cours)

 

G. Windelius, en collaboration avec P. Tucker

 

Göran Windelius, chercheur interdisciplinaire, travaille à Hagfors (Suède).

Peter Tucker est illustrateur et éditeur indépendant, à Stockholm (Suède).

 

L’auteur défend un point de vue radicalement opposé à l’hypothèse du réchauffement de notre planète et prédit que, par suite des modifications de l’activité solaire, nous allons connaître une période caractérisée par un climat nettement plus froid, accompagné d’une activité sismique et volcanique plus intense.

 

Bon nombre de météorologues (spécialistes, pour la plupart, de la chimie de l’atmosphère) croient que le climat de notre planète va bientôt être soumis à une puissante force de réchauffement, du moins si l’homme continue à brûler les combustibles fossiles et à abattre les forêts tropicales au rythme actuel. On a ainsi prédit que la température augmenterait de 2,5 à 4,5 °C au cours des 50 prochaines années, ce qui ferait fondre les calottes glaciaires et monter le niveau de la mer, de sorte que dans le monde entier beaucoup de villes et de terres agricoles productives situées sur le littoral disparaîtraient sous les flots. L’hypothèse d’un réchauffement est toutefois entachée d’un certain nombre de faiblesses scientifiques. Pour pouvoir avancer des hypothèses raisonnables quant au climat futur, il faut commencer par avoir une idée suffisamment claire des facteurs primaires de forçage qui sont à l’origine des changements du climat.

L’aile ou la cuisse ?


Des poulets dans un élevage en Californie en 2007
© AFP/Getty Images/Archives David Mcnew

Imperméable aux critiques des capitales européennes mais fidèle à une promesse faite à Washington, Bruxelles va annoncer mercredi un projet de réintroduction des poulets américains “à la javel” agrémentée néanmoins de conditions draconiennes.

“C’est inacceptable!”: unions de consommateurs, d’agriculteurs et de défenseurs de l’environnement européens sont intervenues, à la veille de l’annonce, en envoyant une lettre commune à la Commission européenne.

La méthode radicale privilégiée par les Américains vise à tuer ou réduire le nombre de bactéries pouvant apparaître dans la volaille, essentiellement les salmonelles et les campylobacters, en les trempant dans une solution antimicrobienne juste avant leur consommation.

Bioéthanol: réservoirs pleins et assiettes vides

En 2006, 842 millions de personnes dont 170 millions d’enfants, ont souffert de sous-alimentation dans le monde, 2 millions de plus que l’année précédente. Toutes les 5 se­condes un enfant de moins de cinq ans meurt. Quelque 100000 personnes meurent chaque jour de sous-alimentation, ce qui fait plus de 35 millions par année. A l’avenir, une augmentation de ce nombre est prévisible, par exemple en Inde, en Indonésie, au Nigeria, au Pakistan et au Soudan1. La sous-alimentation est responsable de plus de morts que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis, a déclaré le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM), James Morris lors de la Journée mondiale de l’alimentation à Genève. C’est pourquoi, dans les débats concernant la crise mondiale de l’énergie, le problème de la faim doit être traité en priorité. Et surtout lorsque la solution préconisée est l’utilisation excessive de produits alimentaires pour les carburants.

Le syndrome d’Artaxerxès ou la ponérisation du corps médical

La ponérisation telle que définie par A.Lobaczewsky, peut se constater à de multiples niveaux de la société. Penchons-nous sur le cas du corps médical, de France et d’ailleurs.

 

Si vous me permettez de faire un enfant à la liste des syndromes existant, ajoutez celui d’«Artaxerxès 1 »: en effet, la profession médicale a une fâcheuse tendance à vendre son âme aux laboratoires pharmaceutiques et à troquer des pratiques médicales saines, son bon sens et le bien-être de ses patients contre des avantages largement dispensés par une pléthore de visiteurs médicaux qui ont à coeur d’augmenter le C.A. de leur entreprise en fourgant leurs produits.

Gore – Bellarmin même combat

En juin 1633, Copernic fut condamné à la prison à vie par l’inquisiteur Bellarmin. Son hérésie avait été simplement de proclamer une vérité prouvée par la science : l’héliocentrisme (la terre tourne autour du soleil) face au dogme du géocentrisme (le soleil tourne autour de la terre) défendu par l’église de Rome.

 

Ainsi durant des siècles l’humanité fut abreuvée de ce mensonge (parmi de nombreux autres) alors que des données objectives et tangibles étaient disponibles et auraient permis de se rapprocher sensiblement de la vérité au moins dans ce domaine de l’astronomie.

 

Cette dynamique d’inquisition et de mystification était d’autant plus puissante que les masses étaient manipulées afin de soutenir le dogme dominant.

 

Le géocentrisme correspondait à l’exégèse officielle des écritures et donc aux dogmes de l’église, celui qui l’embrasse, embrasse les écritures et embrasse donc son auteur dieu. Ainsi celui qui fait le géocentrisme sien sera sauvé, il rejoindra le royaume de dieu.

 

A l’opposé l’héliocentrisme était en rupture avec les écritures et les dogmes de l’église, celui qui embrasse l’héliocentrisme s’oppose à l’église et donc à dieu. Celui-ci sera puni par l’éternel et il connaitra la géhenne et les grincements de dents dans les flammes de l’enfer.

 

Revenons à notre époque et observons l’un des dogmes majeurs qui est apparu au cours des dernières années : le réchauffement climatique d’origine humaine.

 

Embrassez le et vous serez reconnu comme respectueux de la terre et de l’humanité.