Pourquoi tous les dirigeants actuels sont « petits » ?

Les attentats du 11 septembre vus par une conspirationniste, 28 avril 2010 par Gordon Duff Le temps de la Grandeur est-il dépassé ? Comment définissons-nous la grandeur chez les dirigeants ? Facile, il suffit de regarder autour de nous, et de n’en voir aucun qui l’illustre ; cette absence est définition. Est-ce à dire que […]

JFK et l’indicible : pourquoi il est mort et pourquoi c’est important

Edward Curtin
Global Research
samedi 28 novembre 2009

© Inconnu

Revue du livre de James Douglass

Malgré une profusion de nouvelles informations qui sont apparues au cours des quarante-six dernières années, il y a beaucoup de gens qui réfléchissent toujours sur qui a tué le président John Fitzgerald Kennedy et pourquoi il y a des questions sans réponses. Il y en a qui s’accrochent à l’explication du « cinglé solitaire » Lee Harvey Oswald présentée par la Commission Warren. Les deux groupes sont d’accord, cependant, que quelle que soit la vérité, elle n’a pas de lien avec le présent mais est de l’histoire ancienne, de la matière pour les obsédés du complot qui n’ont rien de mieux à faire. La pensée générale est que l’assassinat a eu lieu il y a un demi-siècle, donc passons à autre chose.

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité comme le montre James Douglass dans son livre extraordinaire, JFK and the Unspeakable: Why He Died and Why It Matters (Orbis Books, 2008). C’est sans conteste un des meilleurs livres jamais écrits sur l’assassinat de Kennedy et il mérite un large lectorat. Il va jeter un pavé dans la mare de la complaisance qui a submergé la vérité de cet événement clé dans l’histoire américaine moderne.